« Tout faire pour éviter un confinement national et adopter des mesures territorialisées »

Jean Castex a demandé aux préfets des 20 départements* les plus touchés de renforcer certaines mesures déjà existantes.

Samedi 27 février se sont réunis autour de Jean Castex le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin, le ministre des solidarités et de la santé Olivier Véran, les préfets des 20 départements placés sous surveillance renforcée, ainsi que les directeurs généraux des agences régionales de santé (ARS) concernées.  L’objectif : renforcer les actions locales selon les situations épidémiques.

Jean Castex a également rappelé sur Twitter : l’objectif du gouvernement dans la lutte contre le Covid-19 est de « tout faire pour éviter un confinement national et adopter des mesures territorialisées ». Dans cette dynamique, il appelle les préfets à « mener des concertations approfondies et à prendre des mesures à caractère immédiat » notamment sur le renforcement des contrôles des mesures mises en œuvre, l’optimisation de la campagne vaccinale, le déploiement des tests salivaires dans les établissements d’enseignement et le « respect des directives relatives au télétravail.
Si la situation continue à se dégrader dans ces départements, d’autres mesures pourraient être appliquées dès samedi 6 mars.

*Les 20 départements placés en surveillance renforcée depuis vendredi sont l’ensemble des départements de l’Ile-de-France, le Rhône et la Drôme en Auvergne-Rhône-Alpes, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône et le Var en Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Moselle et la Meurthe-et-Moselle dans le Grand Est, le Nord, le Pas-de-Calais, l’Oise et la Somme dans les Hauts de France, et l’Eure-et-Loir en Centre-Val de Loire. 

Source : APM News


< Retour à la revue de presse