COVID 19 : actualités

L’indemnité de mobilisation Covid 19 étendue aux étudiants de 6e année de médecine

Dimanche 27 juin, un décret et un arrêté ont été publiés, afin d’étendre l’indemnité exceptionnelle des étudiants en santé du 2e cycle (6e année) mobilisés dans la lutte contre la propagation du Covid-19 pour les mois d’avril et juin.

Une mesure jugée très favorablement par les intéressés. En effet, jusqu’alors, les bénéficiaires étaient seulement les étudiants de première et deuxième années du 2e cycle des études de médecine, d’odontologie, de pharmacie et de maïeutique. Le décret de dimanche étend dorénavant l’indemnité (97,5 euros brut pour chaque période de cinq jours ouvrés) aux étudiants de 6e année de médecine, « lorsqu’ils ont exercé des fonctions pendant une durée minimale de cinq jours ouvrés dans un service de soins critiques ou un service dédié à l’accueil des patients Sars-CoV-2 entre le 1er avril 2021 et le 30 juin 2021 ».

Source : APMnews

 

Publié par lsp dans COVID 19 : actualités

OMS : le variant delta («indien») en passe de devenir le variant dominant dans le monde

Si la contamination du Covid-19 continue de baisser en France, la propagation du variant delta, autrement nommé « variant indien» du Sars-CoV-2 s’accentue de manière très significative dans le monde. Encore minoritaire dans l’hexagone, lors d’une conférence de presse de l’Organisation Mondiale de la Santé vendredi 18 juin, Soumya Swaminathan, directrice scientifique à l’OMS a expliqué que « le variant delta est en bonne voie pour devenir le variant dominant globalement, en raison de sa transmissibilité significativement augmentée. »

Questionnés sur l’efficacité du vaccin chinois de Sinovac à cause du variant delta, Michael Ryan (directeur exécutif de l’OMS) et Soumya Swaminathan on effectivement indiqué qu’«en Indonésie et notamment à Djakarta, en lien avec les déplacements de populations durant les vacances, le variant delta prenait une place croissante » sans répondre à la question initiale. M. Ryan a exposé aussi les conséquences du manque de mesures restrictives dans certains pays d’Amérique du Sud (Brésil ou Paraguay) favorisant la propagation du virus et de ses variants. En Europe, c’est au Royaume Unis, en Allemagne et au Portugal que la crainte que le virus devienne dominant se répand – bien que la population soit vaccinée.

Alors, quid de l’efficacité des vaccins contre les variants ? Pour les représentants de l’OMS : nous avons « besoin de plus de données venant d’études bien conçues sur les différents vaccins utilisés par différents pays contre les différents variants » (…) afin de savoir « combien de personnes sont infectées après avoir reçu une ou deux doses de vaccin », combien d’individus sont hospitalisés, et par quel forme du Sars-CoV-2. Ces études sont en train d’être mises en place par l’OMS – qui souhaite également «soutenir les pays n’ayant pas les moyens de faire plus de séquençage» pour étudier de plus près la performance des « différents vaccins à un niveau populationnel, en relation avec la présence des différents variants.»

Sources : APMnews

Publié par lsp dans COVID 19 : actualités

Covid-19: le taux d’incidence en baisse de près de 40% en une semaine (SPF)

Dans le bulletin épidémiologique de jeudi soir de Santé Publique France s’observe une « diminution marquée » de la circulation du Sars-CoV-2 en France au cours de la semaine du 31 mai. Le taux d’incidence étant en baisse de 38% par rapport à la semaine précédente, en parallèle d’une baisse de la pression hospitalière.

Le détail en chiffres :

Santé Publique France

Cette baisse de l’incidence s’applique à toutes les classes d’âge. En ce qui concerne le taux de dépistage, il est aussi en baisse par rapport à la semaine précédente, de 15%, tandis que le taux de positivité reculait de 0,8 point.
Le variant « anglais » (désormais nommé alpha) reste toujours prédominant parmi les cas d’infection à l’échelle nationale (75% des tests RT-PCR positifs criblés), tandis que la part de variants sud-africain (beta) ou brésilien (gamma) reste modérée (6,3%). SPF note que malgré une hausse récente de la détection du variant indien (delta) dans les prélèvements analysés, « aucun élément n’indique à ce jour une circulation importante de ce lignage sur le territoire », même si « l’apparition de clusters avec transmission autochtone […] doit conduire à la plus grande vigilance ».
Enfin, Santé Publique France annonce la fin de « plusieurs mois d’excès de mortalité » et note enfin une baisse significative du nombre de décès toutes causes confondues. Ce dernier est «revenu dans les valeurs attendues. » après avoir été entre fin septembre et mi-mai, « significativement supérieur à celui attendu.»
Publié par lsp dans COVID 19 : actualités

Le G7 promet de donner 1 milliard de doses de vaccins anti-Covid – « une goutte dans l’Océan » pour OXFAM

Boris Johnson, premier ministre britannique, a annoncé vendredi 11 juin le don à venir d’un milliard de doses de vaccins anti-Covid-19 aux pays les plus pauvres d’ici la fin 2022, via le programme Covax. « Je veux que le G7 se fixe un objectif exigeant mais absolument nécessaire: fournir un milliard de doses aux pays en voie de développement afin de vacciner tous les habitants du monde d’ici à la fin de l’année prochaine » a-t-il déclaré. « Nous sommes désormais en mesure de partager certaines de nos doses excédentaires avec ceux qui en ont besoin » précise-t-il. C’est la première fois que le Royaume-Uni donnerait et même exporterait des doses, note APM News.

Pour rappel, l’Union européenne avait fait part il y a quelques semaines de sa volonté de donner au moins 100 millions de doses. La semaine dernière, Emmanuel Macron rappelait que «le don de doses doit rester la priorité à court terme pour accélérer la vaccination dans le monde». De plus pour le chef du gouvernement, «les Centers for Disease Control and Prevention africains (CDC Africa) ont fixé le « bon objectif » de 60% d’Africains à vacciner d’ici la fin du premier trimestre 2022 et 40% dès la fin 2021 et les Etats les plus riches doivent adapter leur objectifs de dons en fonction. Il a affirmé que la France est « prête à prendre toute sa part » et à endosser « à due proportion de sa quote-part » les objectifs cités». « On échange beaucoup d’objectifs sur les vaccins et je me méfie quand il s’agit d’additionner des milliards de doses sans calendrier précis et objectifs à atteindre », a-t-il aussi partagé.

L’ONG Oxfam, quant à elle, dans un communiqué diffusé jeudi, exposait qu’environ 4 milliards de personnes dépendent du dispositif Covax pour la vaccination à ce jour. Elle estime également que le don d’un milliard de doses serait « une goutte dans l’océan » et appelle vivement à la levée de la propriété intellectuelle sur les vaccins.

Source : APMnews

Publié par lsp dans COVID 19 : actualités

Pass sanitaire : ce qu’il faut retenir des modalités de mise en œuvre

Le Parlement a donné son feu vert définitif au certificat Covid numérique de l’UE, mercredi 9 juin. Un décret publié la veille au Journal officiel détaille les modalités de mise en œuvre du passe sanitaire, aujourd’hui en vigueur.

Ce qu’il faut retenir :

Les justificatifs « d’absence de contamination par la Covid-19 » pouvant servir de passe sanitaire sont de trois types :

  • 1. Un examen de dépistage RT-PCR ou un test antigénique d’au plus 72 heures.
  • 2. Un justificatif du statut vaccinal est considéré comme attestant d’un schéma vaccinal complet de l’un des vaccins contre la Covid-19 ayant fait l’objet d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) délivrée par l’Agence européenne du médicament.
  • 3. Un certificat de rétablissement à la suite d’une contamination par la Covid-19 est délivré sur présentation d’un document mentionnant un résultat positif à un examen de dépistage RT-PCR ou à un test antigénique réalisé plus de 15 jours et moins de six mois auparavant, qui « n’est valable que pour une durée de six mois à compter de la date de réalisation de l’examen ou du test mentionnés à la phrase précédente ».

Les citoyens devront présenter ces documents pour accéder aux lieux et événements accueillant 1000 personnes ou moins. En ce qui concerne « les activités culturelles, sportives, ludiques ou festives et les foires ou salons professionnels » et « les événements culturels, sportifs, ludiques ou festifs organisés dans l’espace public ou dans un lieu ouvert au public et susceptibles de donner lieu à un contrôle de l’accès des personnes ». Le décret précise que le résultat de l’examen de dépistage virologique ou le certificat de rétablissement sont générés par le système d’information (SI) Sidep, et le justificatif de statut vaccinal est généré par le SI Vaccin Covid.

Les justificatifs « peuvent être présentés sous format papier ou numérique, enregistrés sur l’application mobile TousAntiCovid ou tout autre support numérique ».

Le passe sanitaire pourra être contrôlé par « les exploitants de services de transport de voyageurs, les personnes chargées du contrôle sanitaire aux frontières, les responsables des lieux et établissements ou les organisateurs des événements dont l’accès est subordonné à leur présentation en application du présent décret et les agents de contrôle habilités à constater les infractions » à l’état d’urgence sanitaire.

 

En savoir plus sur ticsanté.com

Sources : APMnews, https://www.europarl.europa.eu/

Publié par lsp dans COVID 19 : actualités