Covid-19: les vétérinaires, manipulateurs radio, étudiants en santé, dentistes et techniciens de laboratoires pourraient bientôt vacciner les Français

La Haute autorisé de santé (HAS) s’est déclarée favorable à l’élargissement de la vaccination contre le Covid-19 à d’autres professionnels de santé comme les vétérinaires, les manipulateurs radio, les étudiants en santé, les chirurgiens-dentistes et les techniciens de laboratoires, ainsi que d’autres catégories de pharmaciens afin d’accélérer la campagne vaccinale.

Après les médecins, sages-femmes, infirmiers et pharmaciens d’officine, d’autres professionnels de santé pourraient bientôt vacciner les Français contre le Covid-19. Jeudi 25 au soir, Olivier Véran, avait annoncé l’entrée des étudiants en santé dans la boucle et l’autorisation de prescrire les vaccins par les infirmiers.

Saisie dans le cadre d’un projet de décret d’état d’urgence sanitaire visant à augmenter le nombre de professionnels habilités à pratiquer des vaccinations contre le Sars-CoV-2, la HAS recommande, dans son avis, de donner la possibilité aussi « aux pharmaciens mutualistes et des secours miniers et aux chirurgiens-dentistes » d’administrer les vaccins en ville et dans les centres de vaccination.

Elle préconise également d’ajouter à la liste des professionnels autorisés à vacciner, mais seulement en centres : les manipulateurs d’électroradiologie médicale ; les techniciens de laboratoire; les vétérinaires et les étudiants en deuxième année de médecine (sous réserve d’avoir réalisé leur stage infirmier), en deuxième cycle et troisième cycles de médecine, odontologie, pharmacie et en maïeutique, ainsi qu’aux étudiants en soins infirmiers en deuxième et troisième années de formation.

Par ailleurs, la HAS s’est dite favorable à ce que « les pharmaciens et les vétérinaires puissent procéder à l’intégralité de l’administration du vaccin, y compris la préparation des doses ». L’autorité sanitaire suggère également d’élargir la liste aux professionnels retraités volontaires -pharmaciens, infirmiers, médecins, sages-femmes, vétérinaires, chirurgiens-dentistes, manipulateurs d’électroradiologie et techniciens de laboratoire- et aux professionnels de la réserve sanitaire. L’instance note que les personnels habilités à administrer ou à injecter le vaccin devront tout de même suivre une formation spécifique.

Prescriptions des vaccins élargies

Actuellement, la prescription des vaccins contre le Sars-CoV-2 en ville et en centres de vaccination est limité aux médecins, sages-femmes et pharmaciens d’officine. La HAS souhaite inclure, après le suivi d’une formation, les pharmaciens mutualistes et des secours miniers, les chirurgiens-dentistes et les infirmiers en pratique avancée.

Lire le détail de l’Avis du 25 mars 2021 du collège de la Haute Autorité de santé relatif à l’élargissement des compétences vaccinales dans le cadre de la campagne de vaccination de masse contre le Sars-CoV-2.

 

Sources : Haute Autorité de Santé et APMnews

 


< Retour à la revue de presse