Le G7 promet de donner 1 milliard de doses de vaccins anti-Covid – « une goutte dans l’Océan » pour OXFAM

Boris Johnson, premier ministre britannique, a annoncé vendredi 11 juin le don à venir d’un milliard de doses de vaccins anti-Covid-19 aux pays les plus pauvres d’ici la fin 2022, via le programme Covax. « Je veux que le G7 se fixe un objectif exigeant mais absolument nécessaire: fournir un milliard de doses aux pays en voie de développement afin de vacciner tous les habitants du monde d’ici à la fin de l’année prochaine » a-t-il déclaré. « Nous sommes désormais en mesure de partager certaines de nos doses excédentaires avec ceux qui en ont besoin » précise-t-il. C’est la première fois que le Royaume-Uni donnerait et même exporterait des doses, note APM News.

Pour rappel, l’Union européenne avait fait part il y a quelques semaines de sa volonté de donner au moins 100 millions de doses. La semaine dernière, Emmanuel Macron rappelait que «le don de doses doit rester la priorité à court terme pour accélérer la vaccination dans le monde». De plus pour le chef du gouvernement, «les Centers for Disease Control and Prevention africains (CDC Africa) ont fixé le « bon objectif » de 60% d’Africains à vacciner d’ici la fin du premier trimestre 2022 et 40% dès la fin 2021 et les Etats les plus riches doivent adapter leur objectifs de dons en fonction. Il a affirmé que la France est « prête à prendre toute sa part » et à endosser « à due proportion de sa quote-part » les objectifs cités». « On échange beaucoup d’objectifs sur les vaccins et je me méfie quand il s’agit d’additionner des milliards de doses sans calendrier précis et objectifs à atteindre », a-t-il aussi partagé.

L’ONG Oxfam, quant à elle, dans un communiqué diffusé jeudi, exposait qu’environ 4 milliards de personnes dépendent du dispositif Covax pour la vaccination à ce jour. Elle estime également que le don d’un milliard de doses serait « une goutte dans l’océan » et appelle vivement à la levée de la propriété intellectuelle sur les vaccins.

Source : APMnews



< Retour à la revue de presse