Allègement des mesures restrictives : les 4 étapes prévues par le gouvernement

Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé jeudi 29 avril un allègement des mesures restrictives en quatre étapes à partir du lundi 3 mai.

Il faudra « vivre avec le virus », a répété le chef de l’État, qui dit « assumer » la réouverture des écoles le lundi 26 avril malgré une situation épidémique , notamment par rapport aux autres pays européens. « La vie de la Nation ne se réduit pas à l’évolution des courbes. Je suis obligé de regarder la conséquence de la fermeture d’une école, quand un enfant n’aura pas un repas par jour ; ou encore la conséquence quand on demande à un commerce de fermer plusieurs semaines », a-t-il exprimé. Les grandes lignes de cette stratégie :

  • 3 mai : fin des attestations et des restrictions de déplacement

 

  • 19 mai : couvre-feu repoussé à 21 heures, réouverture des établissements sportifs en plein air, des commerces, des terrasses, des musées, des cinémas et théâtres avec des jauges limitées (800 personnes en intérieur, 1.000 en extérieur)

 

  • 9 juin : couvre-feu à 23 heures, ouverture des cafés, restaurants, salles de sport, assouplissement du télétravail

 

  • 30 juin : fin du couvre-feu et autorisation des événements culturels et sportifs au-delà de 1.000 personnes.

Les mesures d’allègement – ou de déconfinement – seront appliquées au niveau national, avec néanmoins la possibilité d’actionner des « freins d’urgence » dans les territoires où le « virus circulerait trop » (en cas de taux d’incidence supérieur à 400/100.000 habitants, d’une augmentation « brutale » de ce taux ou une « menace de saturation des services de réanimation »).

Le pass sanitaire, quant à lui, fera l’objet d’un débat au Parlement, sera sous forme papier ou numérique et permettra de montrer qu’on est vacciné ou testé négatif dans les deux jours qui précèdent. Ce dernier ne « sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français », parce qu’il ne sera pas obligatoire pour accéder aux « lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinéma, ou pour aller chez des amis ». Il serait toutefois envisagé « dans des lieux où se brassent des foules », comme « des stades, festivals, foires ou expositions ».

Source : APMnews



< Retour à la revue de presse