La campagne vaccinale coûtera entre 3 et 4 milliards d’euros

La campagne vaccinale va coûter entre 3 et 4 milliards d’euros à la France, soit plus du double de la provision intégrée à l’objectif national des dépenses d’assurance maladie (Ondam) pour 2021.

À l’automne 2020, l’Ondam a intégré un provision, adaptable en fonction de la situation sanitaire, de 1,5 milliard d’euros pour les vaccins contre le Covid-19, à une époque où encore aucun produit n’était homologué en France et dans l’Union européenne.

Cette somme a été qualifiée par Olivier Dussopt, le ministre délégué aux comptes publics, « de meilleur investissement qui soit », a été revue à la hausse. La campagne vaccinale coûtera plus cher car « lorsque nous avons inscrit cette provision fin septembre nous ne savions même pas à quelle date les vaccins seraient prêts », a justifié le ministre.

Concernant les tests de diagnostic du Covid-19, il a indiqué qu’ils ont représenté l’an dernier une facture d’environ 2,6 milliards d’euros. « La France est l’un des seuls pays à permettre à ses ressortissants, à ses habitants de ne pas payer des tests, d’avoir une gratuité totale ». Une provision de 2 milliards d’euros au titre des tests de dépistage a été intégrée à l’Ondam pour 2021.

Selon des estimations partagées jeudi soir par Bercy, les mesures de soutien coûteront 1,2 milliard d’euros en plus par mois, soit un total de 7,2 milliards d’euros mensuels.

Le ministre délégué aux comptes publics a signalé qu’il y a des indicateurs économiques qui donnent « de l’espoir sur la capacité de rebond » de la France, notamment une forte croissance au troisième trimestre 2020.

Source : APMnews


< Retour à la revue de presse