soignants

Médico-social : la campagne de vaccination porte ses fruits, les cas positifs en baisse chez les résidents et les soignants

Au lendemain de l’annonce d’un nouveau confinement pour 16 départements (notamment dans les Hauts-de-France, l’Ile-de-France, les Alpes-Maritimes, l’Eure et la Seine-Maritime) : le nombre de cas positifs Covid-19 est bas chez le personnel soignant et les résidents des établissements sociaux ou médico-sociaux. Depuis 15 jours, la campagne de vaccination porte ses fruits, constate Santé publique France (SPF) dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire diffusé jeudi soir. Mercredi 17/03/2021 la couverture vaccinale contre le Covid-19 des professionnels de santé était de 44,8% avec au moins une dose et 24,9% pour les deux doses.

Pour l’agence sanitaire, la diminution du nombre de cas et de décès en ESMS s’est poursuivie début mars, avec une baisse globale du nombre de cas, particulièrement marquée chez les résidents d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), depuis la semaine du 8 février. En effet « cette amélioration est cohérente avec l’augmentation progressive de la couverture vaccinale dans cette classe d’âge et notamment parmi les résidents en Ehpad », précise SPF.

Mercredi 17/03, 90,4% des résidents d’Ehpad et d’unités de soins de longue durée avaient reçu au moins la première dose et 68,5% les deux doses. Pour les professionnels travaillant en Ehpad et en USLD, ces taux atteignaient respectivement 50,7% et 34,3%.

La semaine du 1er mars étaient dénombrés 395 signalements positifs au Covid-19. Pour la semaine dernière, l’agence fait état de 320 signalements (mais ces données ne sont pas encore consolidées, selon APM News) – contre 1.690 signalements, lors du pic de la semaine du 19 octobre 2020.

SPF constate une diminution du nombre de signalements de cas de Covid-19 dans les ESMS depuis le 1er février, qui « se confirme pour les dernières semaines », avec 395 signalements enregistrés la semaine du 1er mars.

Le détail de l’évolution des chiffres avec ce graphique :

Graphique réalisé par Santé Publique France

SPF constate aussi une diminution du nombre de décès liés au Covid-19 en ESMS depuis le 1er février. L’agence fait état pour le moment de 125 décès enregistrés pour la semaine dernière (les données étant encore provisoires). « Le nombre moyen quotidien (moyenne glissante sur 7 jours) de nouveaux décès de Covid-19 chez les résidents par date de signalement du décès dans l’ensemble des ESMS diminue pour les décès en établissement et pour les décès à l’hôpital », observe l’agence, qui souligne que « cette tendance à la baisse se confirme depuis plusieurs semaines ».

Graphique réalisé par SPF

Au total, du 1er mars 2020 au 14 mars 2021, 28.561 signalements d’un ou plusieurs cas de Covid-19 (biologiquement confirmés ou non) ont été déclarés dans les ESMS à SPF via le portail national des signalements. Il s’agissait de 17.485 signalements dans les EHPA, dont 83% avec au moins un cas confirmé parmi les résidents ou le personnel, et 11.076 dans les autres ESMS (hébergement pour personnes handicapées -HPH-, aide à l’enfance et autres structures sociales et médico-sociales).
Parmi ces signalements, 195.847 cas confirmés ont été rapportés chez les résidents et 102.202 chez le personnel (dont respectivement 168.930 et 82.549 en EHPA).
Depuis le 1er mars, 35.765 décès de résidents ont été enregistrés, soit 25.405 en établissement et 10.360 à l’hôpital (dont respectivement 25.198 et 9.925 de résidents d’EHPA).

Graphique réalisé par SPF

 

Sources : APM News, Geodes, Santé Publique France

Publié par lsp dans COVID 19 : actualités

Vaccination des soignants : Olivier Véran appelle au « devoir professionnel »

« Votre vaccination est une priorité majeure pour le gouvernement », assure le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, dans une lettre adressée aux professionnels de santé, alors que le conseil national de l’ordre des médecins estime, de son côté, que « la vaccination des soignants est une exigence éthique ».

© Twitter @olivierveran

Dans sa lettre aux professionnels de santé, Olivier Véran observe que « l’arrivée des vaccins a constitué un tournant dans la gestion de cette crise », et insiste donc sur le fait la vaccination des soignants hospitaliers, libéraux ou du médico-social reste une priorité majeure pour le gouvernement. Aujourd’hui, près de 40% des personnels d’EHPAD et 30% des personnels des établissements de santé sont vaccinés. « C’est un chiffre encourageant mais qui ne progresse que trop peu », regrette le ministre. « Cela ne suffit pas, alors même que des stocks de vaccins d’AstraZeneca sont encore disponibles dans la plupart des établissements ». Olivier Véran insiste : « Je vous le demande, pour vous-même, votre entourage, les Français. Si vous n’êtes pas encore vaccinés, faites-le rapidement. Il en va de notre sécurité collective, et de la capacité de notre système de santé à tenir, comme il l’a toujours fait, et je ne saurai jamais assez vous en remercier ».

La couverture vaccinale au niveau national des professionnels exerçant en EHPAD et unités de soins de longue durée était mercredi de 43,3 % pour au moins une dose (près de 203 000 professionnels) et de 26,9 % pour les deux doses (près de 126 000 professionnels).

Dans un communiqué diffusé samedi 6 mars, le Conseil national de l’ordre des médecins souligne que « la protection des patients est un devoir professionnel fondamental des médecins comme de tous les soignants ». Le CNOM ajoute : « alors que l’ensemble des soignants est aujourd’hui éligible à la vaccination contre la Covid-19, se faire vacciner est par conséquent une exigence éthique qui s’impose à tous, la vaccination diminuant considérablement les chaînes de transmission du virus. Cette exigence s’impose d’autant plus que les soignants, à qui les Français vouent une confiance importante, ont plus que jamais un devoir d’exemplarité qui leur incombe ». Dans ce contexte, le Conseil national de l’ordre des médecins tient à « saluer les médecins, dont plus des deux tiers ont d’ores et déjà répondu à cette exigence et accompli leur devoir » et rappelle « aux médecins ne l’ayant pas encore fait qu’il est urgent qu’ils se fassent vacciner ». « En se mobilisant depuis le début de cette crise sanitaire, insiste le CNOM, les médecins avec les autres soignants ont sauvé des vies, allégé des souffrances, soigné et accompli leur devoir professionnel avec sacrifice et dévouement. Personne ne doit aujourd’hui l’oublier. En s’engageant dans la campagne de vaccination, en centre de vaccination d’abord et dans leur cabinet depuis plus d’une semaine, les médecins permettent à la population d’accéder aux vaccins et ont permis l’accélération de la campagne de vaccination en France ».

Sources : APMnews, Twitter, Conseil National Medecin

Publié par lsp dans COVID 19 : actualités