indicateurs incidence

Covid-19 : l’incidence augmente dans toutes les classes d’âge et notamment chez les moins de 14 ans

Alors que l’incidence des infections par le coronavirus est en hausse pour la troisième semaine consécutive, cette tendance est observée dans toutes les tranches d’âge et concerne notamment les 0-14 ans, chez qui le dépistage est en forte progression.

Tous les indicateurs épidémiologiques, déjà à un niveau élevé, étaient en nette augmentation la semaine du 22 mars. La dégradation de la situation sanitaire est observée dans toutes les régions métropolitaines et la tension sur le système hospitalier, déjà très forte, s’est accentuée. Avec un taux de reproduction de 1,18, cette tension va s’accentuer cette semaine.

L’incidence a ainsi augmenté de 22% la semaine du 22 mars par rapport à la semaine précédente, avec un nombre de nouveaux cas confirmés de 258 830, soit près de 37 000 par jour en moyenne. La plus forte hausse de l’incidence observée entre la semaine du 15 mars et celle du 22 mars a concerné les 0-14 ans (+31%). Ceci a été constaté dans un contexte d’augmentation du taux de dépistage (+30%), en partie liée aux campagnes organisées dans les établissements scolaires. Au cours de la semaine du 22 mars, le nombre de cas ayant fréquenté le milieu scolaire reste élevé, ce qui suggère de nombreuses contaminations chez les enfants en âge scolaire et/ou leur meilleure identification en lien avec les dépistages mis en œuvre dans ces établissements.
Dans les autres classes d’âge, le taux d’incidence est apparu en hausse de 22% chez les 15-44 ans, 21% chez les 45-64 ans, 16% chez les 65-74 ans et 13% chez les 75 ans et plus.

Les indicateurs chez les 75 ans et plus, qui s’étaient améliorés à partir de début février, sont en augmentation depuis deux semaines. L’incidence et le nombre de passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 sont ainsi en hausse dans cette tranche d’âge depuis la semaine du 8 mars, tandis que le taux d’hospitalisation l’est depuis la semaine du 15 mars.
Les données issues des tests de criblage révèlent par ailleurs que les suspicions de variant anglais représentaient 80% des tests criblés la semaine du 22 mars. La part de variant sud-africain ou brésilien restait stable, à 4,4%.

Par ailleurs, un nouveau bilan du nombre de professionnels en établissements de santé infectés par le covid-19 est dressé : depuis la mi-mars, 3 257 cas supplémentaires ont été déclarés, portant à 76 089 le nombre de personnels infectés entre le 1er mars 2020 et le 29 mars 2021. Aucun nouveau décès en lien avec le Covid-19 n’a été déclaré dans cette population ; le total se maintient donc à 19.

Source : APMNews

Publié par lsp dans COVID 19 : actualités