EHPAD

Vers un retour à la normale dans les Ehpad

Depuis le mercredi 19 mai, un retour à la normale s’installe dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). C’est une étape prévue depuis plusieurs semaines dans le protocole d’allègement post-vaccinal du Ministère des solidarités et de la santé, à destination des Ehpad, des unités de soins de longue durée (USLD), et des résidences autonomie et résidences services senior.

Une nouvelle étape vers la liberté des résidents

La Ministre déléguée à l’autonomie, Brigitte Bourguignon a acté mercredi  la mise en place d’un nouveau protocole à destination des directeurs d’établissements accueillant des personnes âgées ; «qui constitue une nouvelle étape dans l’assouplissement des mesures de protection».

En pratique : tous les accueil de jours sont réouverts, «y compris ceux qui n’ont pas d’entrée séparée au sein d’un établissement» afin de redonner de la liberté aux résidents. «Les résidents des établissements pour personnes âgées bénéficient ainsi, comme le reste de la population générale, de la possibilité de voir leurs proches et du respect de leur liberté d’aller et venir.» «Les visites doivent ainsi pouvoir être garanties et les directions d’établissements sont invitées à tout mettre en oeuvre pour permettre aux personnes âgées et à leurs familles de se retrouver».

Un retour progressif à la normale, donc, mais avec «avec une vigilance renforcée en cas de symptômes évocateurs du virus, notamment chez les personnes non encore vaccinées». En cas de trois cas de Covid-19, «des mesures de protection immédiates [doivent être] prises, pour une durée limitée à la seule maîtrise du cluster». En effet, «l’ensemble des recommandations d’assouplissement présentées […] s’inscrivent dans un contexte de multiples incertitudes et d’instabilité épidémiologique et immunologique portant sur l’évolution de la pandémie localement ou nationalement, l’apparition de plusieurs variants » et « l’impact de la vaccination sur la circulation du virus».

«Les données scientifiques restent encore préliminaires et non encore consolidées. La couverture vaccinale des résidents et surtout des professionnels en ESMS [établissements et services médico-sociaux] ne permet pas pour l’instant de revenir à une vie sociale sans contrainte d’organisation et d’hygiène spécifique à la situation pandémique actuelle», souligne le Ministère.

Sans « vaccination massive des professionnels », pas de retour à la normale

Hors cas de cluster, pour un «retour à la vie normale», les directions d’établissement doivent «[lever] les mesures de gestion de l’épidémie en fonction de l’avancement de la campagne vaccinale et de la situation épidémique locale» et maintenir évidement l’observance des mesures de gestes barrières.

Vaccination et test des professionnels

La vaccination du personnel soignant est un enjeu éthique incontournable à la réussite de cette nouvelle étape, pour le Ministère. «Sans une vaccination massive des professionnels, un retour à la normale dans les établissements ne sera pas possible» A défaut d’être vaccinés, les personnes «intervenant auprès des personnes âgées doivent se faire tester très régulièrement» . Le protocole requiert «des opérations de dépistage hebdomadaires des professionnels par tests RT-PCR ou par tests antigéniques (…) organisées au sein des établissements»  et « les professionnels doivent être testés systématiquement à leur retour de congés et après s’être exposés à toute situation à risque». Ces campagnes hebdomadaires de dépistage devront également permettre de rechercher les formes variantes du Covid-19.

Source : AMP News

Publié par lsp dans COVID 19 : actualités