Actualités

L’accompagnement des CPTS

L’enjeu pour les responsables est simple : répondre à la continuité des soins sur une population avec les moyens disponibles ; s’appuyer sur les moyens existants pour faire un diagnostic de territoire ; apporter de l’extérieur des ressources en recyclant des structures qui perdent leur utilité avec l’émergence des soins ambulatoires. Il s’agit donc d’un défi professionnel fort pour les libéraux.

L’URPS ML Occitanie veut aider, avec d’autres, les médecins à répondre à cette orientation. Pour cela l’URPS ML Occitanie va mettre à disposition des professionnels libéraux, et tout particulièrement des médecins, des moyens pour élaborer ces nouvelles organisations. Elles devront inclure le tissu sanitaire local, avec les ressources libérales spécialisées pour permettre une réponse globale, et intégrer les accompagnements médico-sociaux favorisant le maintien au domicile des patients fragiles et/ou complexes.

L’avenir de nos professions dépend de la réussite de cet enjeu. La reconnaissance de notre efficacité par la population permettra d’évaluer la pertinence de la réponse aux besoins de santé. Être à vos côtés pour élaborer vos projets est le premier devoir de L’URPS ML Occitanie.

Docteur Michel Combier

Publié par CPTS OCCITANIE dans Actualités
La convention CPTS signée à Carcassonne : une réussite

La convention CPTS signée à Carcassonne : une réussite

« C’est un projet que je trouve pertinent et judicieux parce qu’il est appuyé sur la coordination de l’ensemble des professionnels libéraux ce qui a toujours été difficile à obtenir jusqu’à présent. Qu’on ne s’y trompe pas, l’Assurance maladie soutiendra jusqu’au bout cette expérimentation », a déclaré vendredi dernier 14 mars Daniel Barry, directeur de la Caisse d’Assurance maladie de l’Hérault et directeur coordonnateur de la gestion du risque pour l’ensemble d’Occitanie. Cet enthousiasme de voir les acteurs du système de soins de la Région d’afficher une vraie volonté de travailler ensemble a été partagé par les participants de cette journée qui s’est déroulé au Centre Hospitalier de Carcassonne.

Tous les professionnels de santé libéraux étaient là, représentés par les présidents de leur URPS : médecins, biologistes, pharmaciens, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, chirurgiens-dentistes, orthophonistes, orthoptistes, pédicures-podologues, sages-femmes. Siégeaient à leur côté l’Agence Régionale de Santé conduite par son directeur, Pierre Ricordeau, et l’Assurance Maladie représentée par Daniel Barry. Et chacun d’eux d’affirmer sa contribution au déploiement des Communautés des Professionnelles Territoriales de Santé dans toute la région. Un déploiement qui constitue la base de ce projet de santé partagé !

Créées par la loi de modernisation du système de santé en 2016, les CPTS composent un cadre de coopération des acteurs de santé d’un même territoire.  A travers ces communautés, les professionnels de santé expriment leur engagement collectif à améliorer les prises en charge de la population et à mieux répondre ainsi aux besoins de santé d’un territoire, et ce, par une meilleure organisation des parcours des patients, en renforçant les liens avec les acteurs hospitaliers, médico-sociaux et sociaux. « Il faut que des mouvements de cette ampleur-là soient portés par les professionnels eux-mêmes, l’administration de santé sera là pour accompagner les professionnels plutôt que faire à leur place », a souligné Pierre Ricordeau. Ecouter son intervention ci-dessous au micro de Médecin.d’Occitanie

Dans le cadre de Ma santé 2022, la création de 1 000 CPTS est attendue en France à l’horizon 2022. En Occitanie, on en prévoit une centaine ; aujourd’hui, 9 CPTS sont déjà en fonctionnement et 8 autres en projet. Elles concernent déjà 11 des 13 départements de la région et couvrent, selon les territoires, entre 12 000 habitants et 152 000 habitants. La convention signée à Carcassonne formalise un partenariat stratégique pour concevoir, accompagner et évaluer le déploiement des Communautés Professionnelles Territoriales de Santé dans toute la région. Les partenaires de la convention veilleront à favoriser les échanges avec les Fédérations hospitalières, les élus et les Ordres professionnels. Ils s’attacheront à favoriser la participation des maisons de santé pluriprofessionnelles, des équipes de soins primaires ainsi que des centres de santé, aux projets de santé des CPTS.

Vendredi, le président de l’URPS-ML d’Occitanie, le Dr Maurice Bensoussan, un des principaux artisans de l’établissement de cet accord cadre stratégique, ne cachait pas son plaisir : « c’est la première convention qui existe régionalement. Il est vrai que des travaux se font dans certaines régions autour des CPTS entre les URPS et les ARS, mais, à ma connaissance, une telle signature de convention associant l’Assurance Maladie, l’Agence régionale de santé et toutes les URPS locales des libéraux n’a jamais été signée en France. » Une grande première nationale !

Publié par CPTS OCCITANIE dans Actualités
Ce que disent les URPS libéraux des CPTS et de l’ARS

Ce que disent les URPS libéraux des CPTS et de l’ARS

Vivien Hausberg, président de l’URPS Kinésithérapeutes :

L’objectif affiché au-delà de la coordination est le décloisonnement de notre système de santé. Décloisonnement de l’exercice libéral et hospitalier mais aussi des secteurs du sanitaire, du social et du médico-social. Au commencement de toute communauté doit préexister l’envie de travailler ensemble, pour la population d’un territoire, autour d’actions de prévention et de soins. Si la CPTS est consacrée par le plan Ma Santé 2022, les acteurs de terrain avertissent de la difficulté de créer une CPTS ex-nihilo. D’un point de vue de la méthode, une MSP qui upgraderait vers une CPTS paraît être un chemin pertinent. À l’URPS Masseurs kinésithérapeutes, nous estimons que la densité et le dynamisme des libéraux en Occitanie sont une ressource atypique en France. Cet atout a été, jusque-là, inexploité par l’ARS. Nous constatons que la nouvelle direction de l’agence envoie actuellement des signaux très positifs envers le monde libéral.

Christine Desclaux, présidente de l’URPS orthoptistes Occitanie :

Les compétences des orthoptistes se sont élargies participant à l’amélioration des soins de la filière visuelle. Elles sont parfois méconnues des autres professionnels de santé et pourtant ne prennent sens qu’en interprofessionnalité. Elles ne peuvent se décliner qu’à la lecture des besoins ressentis sur les territoires. Les CPTS peuvent structurer et donner des moyens pour répondre aux besoins des patients.

Il faut redire la volonté des orthoptistes à améliorer les prises en charge des patients (dépistage rétinopathie diabétique et amblyopie, renouvellement des corrections optiques,

troubles d’apprentissages, déficience visuelle …), avec des besoins divers sur les territoires. Toutes ces améliorations ne pourront se faire de façon dynamique qu’en communiquant avec les autres professionnels de santé et avec le soutien des instances.

Charlotte Baudet, présidente de l’URPS Sages-Femmes :

Les CPTS, de par leur approche populationnelle, semblent être des outils d’organisation coordonnée des soins pertinents pour un territoire donné. En formalisant les parcours de soins et l’articulation entre les différents professionnels de santé, le patient, comme le praticien gagnent en fluidité. Un positionnement clair de l’ARS quant à sa détermination à soutenir les URPS dans la mise en place des CPTS dans la région. Les professionnels libéraux sont les maillons indispensables de la chaîne des CPTS et il nous semble essentiel que leurs représentants régionaux soient reconnus en tant qu’acteurs majeurs de cette nouvelle organisation coordonnée des soins.

Publié par CPTS OCCITANIE dans Actualités